Groupe Richie «Militantismes européens» : première réunion

Catégorie :Rencontres scientifiques

Date :samedi, 21 janvier 2006

Lieu :Paris (France)

Contact : ledreauchristophe..a..yahoo.fr

Résumé :

Une première réunion du groupe a eu lieu le samedi 21 janvier 2006 dans un café du Quartier Latin à Paris.

Détails :

Recrutement


La première réunion du groupe «Engagements et militantismes pour l'Europe» s'est tenue le 21 janvier 2006 à Paris. Le groupe compte à ce jour 15 membres ou personnes ayant manifesté leur intérêt pour notre sujet. Huit personnes ont assisté à cette première réunion, c'est un point nettement positif. Étaient présents :

  • Frédéric Clavert (Université Robert Schuman-Strasbourg III; Hjalmar Schacht, financier et diplomate)
  • Aurélie Elisa Gfeller (Princeton; les relations Europe-États-Unis)
  • Jean-Michel Guieu (Université Paris I-Panthéon Sorbonne; les pacifistes français)
  • Veronika Heyde (Université Paris IV-Sorbonne; De la résistance à l'Europe)
  • Christophe Le Dréau (Université Paris I; les mouvements européens en Grande-Bretagne)
  • Bronson Long (Université de l'Indiana, États-Unis; la Sarre)
  • Émilia Robin (Université Paris IV-Sorbonne; URSS et construction européenne)
  • Valentina Vardabasso (relations franco-italiennes au début de la construction européenne)

Étaient excusés :

  • Justyne Balasinski (Université de Nice; les bureaux régionaux à Bruxelles et sur les mobilisations de la diaspora polonaise dans l'élargissement de l'OTAN et de l'UE)
  • Thomas Bruckner (Suisse; les mouvements européens suisses)
  • Geneviève Duchenne (Université de Louvain; les Mouvements européens belges)
  • Jean-René Maillot («L'idée européenne dans Notre Temps puis dans Les Nouveaux Temps, 1927-1944»)
  • Hélène Michel (Université Lille II; Lobbyistes et lobbying de l'Union européenne)
  • Claude Pennetier (Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier, Maitron)
  • Olivier Prat (Marc Sangnier et le rapprochement franco-allemand)

Trois centres d'intérêt communs ressortent :

  • L'idée européenne dans l'entre-deux-guerres et l'immédiat après-guerre;
  • Les relations franco-allemandes;
  • Le mouvement ouvrier (au sens large) et l'Europe.

  • Il est évident que le groupe reste ouvert à tous et que l'existence de ces trois centres d'intérêt est un simple constat.

    Une liste de diffusion interne au groupe existe désormais. Tous les membres du groupe peuvent à envoyer des messages en écrivant à militants@europe-richie.org.

    La newsletter «Europa Newsletter»


    Il est définitivement décidé qu'une newsletter sera préparée et diffusée au rythme de 4 numéros par an. Celle-ci sera la newsletter de l'association RICHIE et non du seul groupe «Engagements et militantismes pour l'Europe». Le premier numéro est bouclé et sera disponible dans la deuxième quinzaine de février. La newsletter sera diffusée sur les listes de diffusion suivantes : 20-50, EuropeRichie, H-Diplo. Elle sera ensuite archivée sur le site de l'association RICHIE. Les prochains numéros sont en préparation et les prochains articles sont d'ores et déjà attendus :

    • 2e numéro pour : 15 mai 2006
    • 3e numéro pour : 15 septembre 2006
    • 4e numéro pour : 15 décembre 2006

    Le français et l'anglais sont les deux langues de la Lettre.

    Projets de journée d'études

    «Militants ouvriers, Militants pour l'Europe» (décembre 2006)

    Pour novembre ou décembre 2006, il est proposé d'organiser une journée d'études intitulée provisoirement «Militants ouvriers, Militants pour l'Europe». Le principe et le thème de cette journée d'études sont approuvés. Christophe Le Dréau est chargé de nouer les premiers contacts pour son organisation et de la rédaction de ce qui sera le futur appel à contributions.

    «Préhistoire de l'Europe : l'idée européenne avant les premières réalisations» (novembre 2007)


    Pour octobre-novembre 2007 approximativement, l'organisation d'une seconde journée d'études est acceptée sur le thème «Préhistoire de l'Europe : l'idée européenne avant les premières réalisations (titre provisoire).

    Il a été d'abord proposé une journée d'études sur «Une histoire européenne de Paneurope» mais après discussion il a semblé souhaitable d'élargir le sujet à l'idée européenne dans l'entre-deux-guerres et l'immédiat après-guerre sans se borner à la Paneurope de Richard Coudenhove-Kalergi (ce qui nécessiterait impérativement l'accord des quelques spécialistes du sujet, nécessiterait un financement important, et par ailleurs beaucoup de p aramètres nous échapperait : disponibilités des chercheurs spécialistes du sujet, accord et soutien de la Fondation des Archives Européennes à Genève, etc.). Il reste acquis cependant que l'on tentera d'accorder une place prédominante à Paneurope dans cette journée d'études.

    Séminaire junior (octobre 2006)


    Il est proposé de demander à divers professeurs de parrainer une sorte de «séminaire junior» réservé à de jeunes chercheurs travaillant sur le thème de la construction européenne. Cela consisterait en l'organisation de deux à quatre conférences par an, avec un ou deux conférenciers par séance. Chaque séance serait organisée par un groupe de travail RICHIE.

    Une publication


    Il est proposé de démarcher une revue, telle que Matériaux pour l'Histoire de Notre Temps ou autre, afin de négocier une publication collective sous la forme d'un numéro spécial. J.-M. Guieu semble pressenti pour nouer les premiers contacts.

    Colloque «L'idée européenne en 1948 : autour du Congrès de La Haye» (mai 2008)


    À plus long terme (2008), il est proposé de profiter du soixantième anniversaire du Congrès pour l'Europe de La Haye pour organiser un colloque RICHIE sur le thème «L'idée européenne en 1948 : autour du Congrés de La Haye». Chaque groupe de travail de RICHIE pourrait être chargé d'animer et de préparer une demi-journée de ce colloque. De plus amples discussions doivent être menées au sein de l'association RICHIE afin de voir si ce projet collectif peut être mené à bien.