États Généraux de l'Europe - Comment construire une zone euro plus solidaire?

Catégorie :Rencontres scientifiques

Date :jeudi, 16 février 2012 à 18:30

Lieu :La Maison de l'Europe, 35-37 rue des Francs-Bourgeois, 75004 Paris (France)

Lien : http://www.paris-europe.eu/spip.php?rubrique2&mois=2&annee=2012

Contact : 33(0)1 44 61 85 85

Résumé :

Alors que l'ensemble de l'Union européenne subit les conséquences économiques et sociales de la crise, connaît le ralentissement de la croissance et le chômage, ce débat vise à clarifier la notion de «solidarité» au sein de la zone euro et à dégager les conditions de sa mise en œuvre.

Détails :

États Généraux de l'Europe - Comment construire une zone euro plus solidaire?

Jeudi 16 Février, 18h30-20h00

La crise de la dette souveraine dans plusieurs pays de la zone Euro a révélé deux réalités jusqu'ici peu débattues : l'insuffisante gouvernance de la zone et l'interdépendance des États qui la constituent. Ainsi depuis le déclenchement de la crise, on constate qu'elle trouve son origine dans la gestion effectuée par les États en difficulté, mais aussi dans l'absence d'une coordination efficace des politiques économiques entre les membres de la zone Euro qui a conduit au creusement des déséquilibres.

Face à la crise, la solidarité des États membres de l'Union économique et monétaire est sollicitée pour trouver une issue. Mais une confusion règne sur le sens et la portée de la «solidarité» entre les membres de la zone euro. Peut-on qualifier les mesures mises en œuvre jusqu'à présent de «solidaires» alors qu'elles se traduisent par des conséquences sociales lourdes dans les pays qui connaissent les situations les plus difficiles? La solidarité doit-être mise en œuvre mais faut-il des conditions et des limites à la solidarité? Comment garantir la solidarité au sein de l'UEM alors que les économies «fortes» commencent, elles aussi, à se déliter?

Alors que l'ensemble de l'Union européenne subit les conséquences économiques et sociales de la crise, connaît le ralentissement de la croissance et le chômage, ce débat vise à clarifier la notion de «solidarité» au sein de la zone euro et à dégager les conditions de sa mise en œuvre.

Conférence-débat organisée en partenariat avec la CFDT et notre Europe, animée par Catherine LALUMIÈRE, présidente de la Maison de l'Europe de Paris. Avec la participation de Marcel GRIGNARD, Secrétaire général adjoint de la CFDT, et Eulalia RUBIO, Chercheur senior à Notre Europe.

Inscription obligatoire, dans la limite des places disponibles : https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?hl=fr&formkey=dEl4LVJ4UERZTFo1emk0OTVzc0NLMHc6MA#gid=0

Mots-clés associés à l'annonce